Les retraites de base sont revalorisées le 1er janvier de chaque année, selon une règle inscrite dans le Code de sécurité sociale depuis 2003. Cette année, une augmentation supplémentaire exceptionnelle de 4 % doit intervenir en août 2022.

Le gouvernement annonce revaloriser les retraites

La nouvelle Première ministre, Elisabeth Borne, nommée par le Président de la République le 16 mai dernier, a confirmé une augmentation exceptionnelle des retraites de base en août 2022 à hauteur de 4 %. Cette hausse viendra s’ajouter à celle qui a eu lieu le 1er janvier de cette année et qui était de 1,1 % pour les 18 millions de retraités du secteur privé. Cette revalorisation ne sera pas rétroactive au 1er janvier, bien que cela ait été réclamé par les syndicats comme la CGT.

En ce qui concerne les retraites complémentaires du secteur privé (Agirc-Arrco), elles ne sont pas concernées par cette augmentation, car elles sont gérées par les partenaires sociaux et non par l’État.

Pourquoi cette revalorisation ?

Le taux de l’inflation en France est estimé sur la base de l’évolution moyenne des prix à la consommation (panier fixe de biens et de services, hors tabac). La revalorisation des retraites de base se produit chaque année le 1er janvier, selon un calcul qui prend en compte le rapport entre l’inflation du mois d’octobre (sur 12 mois glissants) et celle du même mois l’année précédente.

Selon ce calcul, en janvier 2022, les retraités ont vu leur pension augmenter de 1 %. Mais, depuis le début de l’année, les Français ont subi une progression galopante des prix de l’énergie (électricité, gaz) des services, des produits alimentaires et des produits manufacturés. C’est ainsi que les prix à la consommation ont régulièrement augmenté : + 3,6 % en février, + 4,5 % en mars, et une hausse estimée de 5,2 % pour le mois de mai en France. À une plus large échelle, cette inflation est estimée à 8,1 % pour la zone euro en mai 2022.

L’augmentation exceptionnelle des retraites de base du secteur privé de 4 % en août 2022 vient s’ajouter à celle de janvier, ce qui permettra de donner un coup de pouce au pouvoir d’achat des retraités. Ainsi, un retraité percevant une pension de base de 1 000 € bénéficiera de 40 € supplémentaires.

Quelles conséquences de l’indexation des retraites sur l’inflation ?

En théorie, l’indexation des retraites sur l’inflation inscrite à l’article L.161-23-1 du Code de sécurité sociale devait permettre de préserver le pouvoir d’achat des retraités. Mais en pratique, cela n’a pas toujours été le cas. En effet, on peut lire dans le « Panorama de la DREES social », édition 2021, qu’entre 2014 et 2019, « le pouvoir d’achat des pensions des régimes de base a diminué de 0,8 % en moyenne par an ». Cette diminution s’explique par des relèvements successifs bien inférieurs à l’inflation. Ainsi en 2014, la revalorisation a été repoussée d’avril à octobre et en 2018 d’octobre à janvier. Puis en 2019 elle a été de 0,3 %, alors que l’inflation était de 1,8 %.

L’augmentation exceptionnelle de 4 % en août ne pourra donc pas rattraper les sous-indexations des années précédentes, mais elle permettra de faire face à l’inflation actuellement à l’œuvre.